La couverture verte

IMG_7503

couverture feuilles de bananier

En permaculture, on s’attache à imiter la nature. Hors à l’état naturel, vous ne verrez jamais un sol “nu”. Certains puristes plantent ainsi leurs graines directement en vrac au milieu des mauvaises herbes. Plus généralement, on établit des lits accessibles sur tous les côtés sans marcher dessus. On y enlève les mauvaises herbes et éventuellement on peut  y retourner un peu le sol pour l’aérer si il est trop compacte ou argileux. Mais avant d’y planter des graines ou des jeunes plants, on couvre à nouveau le sol avec des matières organiques telles que des feuilles, de l’herbe, de la paille, des branches, des mauvaises herbes (desséchées pour éviter leur repousse), du carton ou certains utilisent même du plastique.

the garden I prepared

couverture de paille

Mais l’utilisation de matières organiques permet à cette “couverture verte” de remplir plusieurs fonctions:

– elle protège le sol des rayons du soleil et donc réduit son assèchement et favorise le développement des micro-organisme

– elle retient l’eau de pluie et donc diminue les besoins en arrosage

– elle limite l’érosion du sol en cas de fortes pluies

– elle limite l’apparition des mauvaises herbes

– les matières organiques se dégradent peu à peu en humus favorable à la croissance des plantes

Dès que la couverture est décomposée, on peut ajouter une nouvelle épaisseur de matières organiques, de manière à ce que le sol reste toujours protégé. Mais il est important de ne pas utiliser trop d’éléments carbonés (sciure, BRF, branches…), car le carbone nécessite de l’azote pour se décomposer et donc risque d’appauvrir le sol, à moins d’enrichir le sol au préalable avec de l’azote, grâce à de la fiente de poulet par exemple.

On peut aussi protéger le sol en semant des plantes rampantes (des courges par exemple) qui vont servir de “couverture verte” vivante. Si les plantes rampantes deviennent trop envahissantes, on les coupe et on les laisse se décomposer sur place. Il est également possible de semer des engrais verts, c’est à dire des plantes qui fixent naturellement l’azote pour le restituer au sol lorsqu’elles y sont enfouies. Certaines engrais verts (trèfle, luzerne, st foin…) fixent l’azote du sol dans leurs feuilles. Quant aux légumineux, ils fixent l’azote de l’air dans leur racine.

IMG_8073

couverture d’herbes et de feuilles

IMG_6219

couverture de petites branches

IMG_0791

couverture vivante

Advertisements

One thought on “La couverture verte

  1. Pingback: Pourquoi les engrais chimiques sont-ils nuisibles ? | La liberté de créer demain

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s