Les bassins de traitement de l’eau usée

DSC_0657

Il s’agit de traiter l’eau grise issue de notre utilisation domestique par phyto-épuration (par les plantes) à travers différents bassins. Le nombre de bassins est modulable selon la place disponible, la quantité d’eau à traiter et le degrés de saleté de cette eau. Dans tous les cas, il faut compter au minium 2 à 3 bassins. Les bassins doivent avoir environ 1 mètre de profondeur et doivent être hermétiques pour que l’eau grise ne s’infiltre pas directement dans le sol. On peut ainsi utilisée de l’argile, du plastique ou du ciment pour tapisser le fond.  Les bassins sont ensuite chacun remplis par des gros galets, puis du gravier et enfin du sable. Une fois que les bassins sont remplis d’eau on peut y introduire des plantes aquatiques telles que les roseaux, les châtaignes d’eau ou les lotus. Ces plantes vont filtrer l’eau en se nourrissant des impuretés tandis que les plus grosses impuretés vont se déposer au fond du bassin. De plus, la couverte verte des bassins va les empêcher de geler en hiver. Si les bassins commencent à dégager des odeurs nauséabondes il est possible d’ajouter des biochars au fond des bassins pour absorber plus d’impuretés.

bassins

Dans les derniers bassins, on peut réduire le nombre de plantes aquatiques et introduire des poissons d’eau douce. Ces poissons vont se nourrir des dernières impuretés, et les transformer en nutriments pour le jardin en les digérant. Dans un système assez grand, on peut démarrer un petit élevage de pisciculture. Dans tous les cas, les bassins vont attirer une faune (grenouille, papillons, insectes) très bénéfique pour le jardin.

Ce système permet uniquement de traiter les impuretés d’origine organique et non chimique. Il est donc indispensable de n’utiliser que des produits ménagers naturels, sous peine de tuer les plantes et les poissons des bassins.

Voici un exemple en images pour la mise en place d’un système de phyto-épuration en France:

IMG_1515Mise en place des bassins en plastique avec des tubes en plastique perforés au niveau des sorties d’eau pour éviter que les impurté ne bouchent les tuyaux. Le 1er bassin sert à la décantation de l’eau de cuisine (bac à graisse), puis il se déverse dans deux autres bassins (alternance toutes les semaines) pour laisser les bactéries se reposer. Le 1er bassin contient 250L d’eau, les 2eme 400L et le dernier 700L. Au minimum 5 bassins se succèdent sur une surface totale de 5m², ce qui est suffisant pour une famille de 5 personnes.

IMG_1520

On remplit chaque bac en plastique avec des gros galets au fond, et autours des entrées et des sorties d’eau. On remplit le reste avec de la pouzzolane (roche volcanique). Pour que tout cela tienne bien, on installe une grille autours des entrées et sorties d’eau qu’on peut enlevé un fois que les galets et la pouzzolane sont en place.

IMG_1522

On ajoute un peu de terre sur le dessus pour pouvoir planter des iris, du rumex, de la salicaire. dans le dernier bassin, on laisse beaucoup d’eau et on y installe des nénuphares.

IMG_1510

Une fois que tout a poussé on ne voit presque plus les bacs de filtration…

 

Pour en savoir plus, vous pouvez aller consulter le site de Permaculture Design.

Advertisements

One thought on “Les bassins de traitement de l’eau usée

  1. Pingback: Filtrer son eau grise (DIY) – Une cabane au Canada

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s