Présentation

IMG_6597Qui-suis-je ?

Je suis une alsacienne de 30 ans qui a fait des études de commerce à Grenoble puis aux Etats-Unis. Je me suis ensuite intéressée à la microfinance, système financier permettant d’octroyer des petits crédits aux plus pauvres pour qu’ils puissent créer des activités génératrices de revenus et ainsi améliorer leurs conditions de vie. J’ai commencé à travailler pour l’Adie, association française de microcrédit, en banlieue parisienne. Mais depuis longtemps, je rêvais d’aller découvrir d’autres cultures dans un pays en voie de développement. C’est ainsi qu’en 2010, je me suis envolée vers le Tchad pour y faire deux ans de volontariat. J’ai ainsi travaillé dans une petite association de développement rural dans le sud du pays. Cela m’a permis de découvrir de nouveaux modes de vie, bien loin de notre société de consommation occidentale, bien plus proches de la nature, où seuls les produits locaux sont consommés, et où même les relations avec les autres sont plus naturelles. Mais loin d’idéaliser ces modes de vie, je me suis aussi rendue compte qu’ils étaient en péril. Plutôt que de laisser ces peuples trouver un mode de vie alternatif alliant le savoir occidental avec leur mode de vie traditionnel, le capitalisme les pousse vers une voie unique, reproduisant tous nos travers: monoculture, utilisation de tracteurs et pesticides, dépendance aux importations, urbanisation…

mon blog tchadienIMG_0032

Motivations

Il est grand temps de chercher cette voie alternative, associant nos savoirs modernes à des connaissances ancestrales, car notre mode de vie occidental n’est ni durable ni extensible à tous les pays. Si nous ne changeons pas nos habitudes, d’ici quelques dizaines d’années notre atmosphère sera irrespirable, nos terres stériles, notre eau polluée…. Faut-il attendre d’être au pied du mur pour réagir ? Arrêtons de nous voiler la face en pensant que les prouesses technologiques vont résoudre le problème “par magie”. Nous devons réagir dès aujourd’hui. Consommer moins, produire localement, recréer un vrai tissu communautaire local, réapprendre à travailler avec la nature, et non pas contre ! C’est pourquoi, j’ai décidé de partir à la découverte d’écovillages, de fermes biologiques et de techniques de permaculture à travers l’Asie et l’Australie et l’Europe. L’objectif est d’accumuler un maximum de connaissances pour les diffuser, éveiller les esprits, et donner vie, peut-être, à de nouvelles initiatives… Ce n’est que le début d’une grande aventure…

Si vous voulez me contacter et échanger vos impressions en m’envoyant un mail personnel, utiliser directement ce formulaire:

Advertisements

2 thoughts on “Présentation

  1. Bonjour,

    étant intéressé par la vie en auto insuffisance, je souhaiteais avec un ami pouvoir rendre visite à une communauté vivant comme cela afin de pouvoir quels est la vie quotidienne de ces gens et afin de vivre au même rythme qu’ eux durant quelques jours. Avez vous des conseils à me donner des contacts afin de pouvoir rentrer en contact avec eux . Merci de votre réponse . Amicalement Cédric. cedric.ryter@hotmail.com

  2. Bonjour !
    Je serais très intéressée d’échanger avec toi. Je partage des valeurs et questionnemnts très similaire à ce que tu décris et je m’apprète à partir en voyage d’ici un mois environ en Indonésie d’abord puis peut-être d’autres pays autour. Je suis encore étudiante, à Paris en ce moment, et ce qui est drôle c’est que je suis de Grenoble et que j’ai aussi vécu aux états-unis… enfin bref, en espérant une réponse de ta part, je te souhaite une merveilleuse journée !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s